Paiement sans contact

Attention au piratage des cartes bancaires.

Depuis le début de la crise sanitaire en Mars 2020, le paiement sans contact s’est beaucoup développé, le plafond passant même de 30 à 50 euros par transaction. Outre l’aspect « hygiène », nul ne peut contester le côté pratique de ce mode de paiement. Toutefois, le développement de cette technologie s’accompagne d’une augmentation des escroqueries au paiement sans contact. Il a en effet été rapporté récemment dans la presse nationale et régionale de multiples cas de fraude à la carte bancaire sans contact. On savait déjà que les pirates utilisaient différentes techniques pour recueillir les données bancaires des cartes bancaires sans contact de leurs victimes, de la simple application gratuite sur smartphone à des scanners plus ou moins élaborés.

Frauder devient facile

Désormais, avec le déploiement croissant de terminaux de paiement portatifs type SumUp, faciles à commander sur internet, un nouveau pas a été franchi. Le fraudeur n’a en effet qu’à allumer son terminal, entrer la valeur maximale autorisée pour un paiement sans contact – soit 50 euros- puis s’approcher de sa victime en profitant d’être dans un endroit où il y a du monde, comme dans les transports en commun par exemple ; le terminal de paiement parvient alors à déclencher la transaction avec la carte bancaire sans contact de la victime sans que celle-ci ne s’en aperçoive. Le risque est donc bien réel de se retrouver, à un moment ou un autre, exposer à ce type de fraude.

Des solutions existent

Pour se protéger, il existe cependant des moyens simples, efficaces et peu onéreux, tels que la gamme très large d’étuis Barrière RFID pour carte bancaire sans contact proposée par Kokoon Protect™. Alors n’attendez plus et commandez dès aujourd’hui le modèle qui vous plait.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.